Favoris

Le portage de fermes urbaines par le CAPEP et Guillaume COLSON

Guillaume COLSON, un entrepreneur qui se lance dans l'agriculture urbaine

Juriste en reconversion professionnelle, Guillaume COLSON a souhaité développer des projets d'agriculture urbaine sur son territoire. La rencontre de David CAMBIER, directeur du CAPEP, une association d'éducation populaire sur l'arrondissement de Valenciennes, lui a ouvert les portes du monde de l'insertion par l'activité économique.

Ensemble et par l'intermédiaire du CAPEP, structure porteuse, ils ont construit entre 2015 et 2016 le projet de fermes urbaines avec des incontournables : des fermes sur des friches, en quartiers prioritaires, sans produits phytosanitaires et au profit des habitants.

3 piliers ont gouverné le montage de ce projet : prendre soin de la terre, partager les surplus et prendre soin de l'homme.

3 villes accueillent actuellement des fermes urbaines du CAPEP :

  • Valenciennes dans le quartier de Dutemple : il s'agit de la 1ère ferme ouverte aevc les premières plantations en 2017
  • Raismes dans la Cité Sabatier, inscrite en ERBM (Engagement pour le  Renouveau du Bassin Minier) ce qui permet le financement de poste d'insertion sur le quartier
  • Douchy les Mines dans le quartier Boca.

Dans le cadre de du programme "quartiers fertiles", trois autres fermes sont en gestation à Valenciennes (quartier Chasse Royale), Anzin (Bleuze Borne) et Fourmies (Espérance).

Un projet de ferme urbaine va reposer sur :

  • L'environnemental : Il se situe sur une friche, sans accès à l'eau courante ni à l'électricité. Le projet vise à faire découvrir aux habitants la faune et la flore sauvage, les fruits et légumes, mais aussi les abeilles (et les plantes mellifères), les chèvres, notamment pour les enfants du quartier.
  • L'alimentaire : Le zérophyto garantit des fruits et légumes de qualité. Ces productions sont réalisées à partir de variétés anciennes qui sont souvent plus riches en nutriments. Des animations "cuisine" sont mises en place par l'intermédiaire de 2 chefs cuisiniers du CAPEP qui sont spécialisés dans la cuisine zéro déchets. Par ailleurs, une filière biodéchets est mise en place sur 2 quartiers avec 22 zones d'apports volontaires. Une équipe en insertion a été formée en guide composteur pour le suivi de cette filière.
  • L'humain : les lieux ont été co-créés avec les habitants des quartiers concernés et sont co-gérés. La production est partagée avec les habitants et les choix des variétés cultivées sont réalisés avec eux.
Ruches Ferme Dutemple

Zoom sur la ferme urbaine Dutemple

Le projet en quelques mots...

Inaugurée le 25 mars 2017 dans le quartier prioritaire Dutemple Chasse-Royale Saint-Waast, dans le cadre d'un projet de rénovation urbaine (PRU) à Valenciennes, la ferme urbaine de Dutemple est un projet d'agriculture urbaine et d'insertion socioprofessionnelle porté par le CAPEP. La ferme s'étend sur 9000 m² et propose un libre accès à un espace de compostage, à des serres agricoles, des cultures de fruits, de plantes aromatiques et de légumes. On peut également y rencontrer des animaux, ce qui permet la découverte des animaux de la ferme pour les publics les plus jeunes.

Guillaume Colson, coordinateur technique SIAE, guide composteur et apiculteur au CAPEP, est à l'origine de ce projet de ferme urbaine. Le projet présente une agriculture urbaine transversale et systémique. Elle a pu se mettre en place également avec un croisement d'opportunités (le lancement des Quartiers fertiles et de la dynamique de l'agriculture urbaine) et de réalités d'un milieu urbain (Il a pu rencontrer des problématiques liées aux consommations de substances illicites sur le site par exemple). La ferme se veut être un terrain d'expérimentations de nouvelles méthodes de cultures et un terrain riche de ressources et de connaissances (e.g. homéopathie).

Ferme urbaine Dutemple - Valenciennes

Quelles opportunités ?

L'agriculture urbaine se trouve être au croisement de plusieurs secteurs d'activités, ce qui la rend intéressante pour les territoires. Parmi ces secteurs d'activités, on peut y retrouver le tourisme, l'emploi, l'éducation ou encore le commerce.

Pour Guillaume COLSON, l'opportunité peut, par exemple être une Loi. Il a ainsi anticipé l'application de la Loi anti-gaspillage pour une économie circulaire et ses décrets. Celle-ci a été promulguée le 10 février 2020 avec une obligation posée au 31 décembre 2023 pour que « tout professionnel ou citoyen [dispose] d’une solution de collecte et de traitement des biodéchets ». Intéressé par le compostage, notamment pour enrichir les sols urbains, il a ainsi pu développer une activité de compostage en proximité lui permettant de mettre en place des outils d'insertion tout en proposant un service aux collectivités et entreprises du territoire.

La ferme Dutemple est également un lieu d'animations pédagogiques et de sensibilisation sur les questions d'écologie, un lieu d'expérimentations scientifiques ou encore d'expérimentations paysagères. Elle a permis le recrutement de personnes sans domicile fixe suivies par des SIAE via le dispositif Première Heures. La force que ce projet de ferme urbaine soit intégré au CAPEP, un acteur de l'insertion et de la prévention spécialisée.

    Guillaume COLSON, entrepeneur et agriculteur urbain