Vous êtes ici

Précédent
  • Accueil
  • Actualités
  • Signature du protocole de préfiguration du NPNRU de la communauté urbaine de Dunkerque (CUD)

Signature du protocole de préfiguration du NPNRU de la communauté urbaine de Dunkerque (CUD)

Dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), Daniel Barnier, préfet délégué pour l’égalité des chances, a signé, le mardi 23 janvier 2018, le protocole de préfiguration de la communauté urbaine de Dunkerque.

Il s’agit du cinquième protocole de préfiguration à être signé dans le département du Nord, après ceux de la communauté d’agglomération de Valenciennes Métropole, de la Métropole Européenne de Lille, de la communauté d’agglomération de la Porte du Hainaut et de la communauté d’agglomération Maubeuge Val de Sambre.

Sur ses six quartiers prioritaires de la politique de la ville, la communauté urbaine de Dunkerque dispose de quatre quartiers retenus dans le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) : les quartiers « Quartiers Ouest » à Saint-Pol-sur-Mer et « Albeck - Europe-Moulin », en particulier l’îlot des peintres, à Grande-Synthe au titre des quartiers d’intérêt national et les quartiers « Banc vert - Île Jeanty - Carré de la Vieille - Jeu de Mail » à Dunkerque et Saint-Pol-sur-Mer et « Degroote » à Téteghem au titre des quartiers d’intérêt régional.

Le protocole de préfiguration constitue la première phase de mise en œuvre du NPNRU. Il s’agit d’élaborer la stratégie de l’agglomération pour transformer ces quartiers et les faire sortir, à terme, de la politique de la ville. La deuxième phase consiste en l’élaboration des conventions financières signées par l’ensemble des partenaires en 2018-2019 dans lesquelles sera contractualisé le programme de travaux pour la période 2018-2030.

Le préfet a souligné le solide partenariat existant sur ce territoire entre l’État, l’ANRU, la communauté urbaine de Dunkerque, les villes, la Région Hauts-de-France, le conseil départemental du Nord, la caisse des dépôts et les bailleurs sociaux.

Le préfet a également insisté sur deux éléments fondamentaux du NPNRU : l’élaboration d’une véritable politique de peuplement, en lien avec la conférence intercommunale du logement et la participation des habitants dans la construction du projet.

La politique de peuplement participe en effet à la construction d’une réelle mixité sociale dans les quartiers prioritaires. Elle constitue un rempart contre la spécialisation de ces quartiers dans l’accueil des personnes les plus en difficulté en améliorant l’accès des ménages les plus pauvres au parc social situé en dehors de la géographie prioritaire de la politique de la ville.

La co-construction des projets avec les habitants, en particulier les conseils citoyens, constitue également une attente forte de l’État. L’expertise des habitants et des associations œuvrant au sein des quartiers est essentielle dans l’élaboration et l’évaluation des projets, afin de garantir leur qualité et leur pérennité. Le préfet a ainsi salué la présence de représentants des conseils citoyens des quartiers de Saint-Pol-sur-Mer et Téteghem.

Publié le 30 janvier 2018